GT

Please select your country / region

Close Window
Communauté GT SPORT
BEFR
HautComptes-rendusNations CupManufacturer SeriesCalendrierArchives

Retour à la liste

RAPPORT D'ÉVÉNEMENT
Des talents de conduite de renommée mondiale et des stratégies audacieuses au rendez-vous de la finale des Séries Mono-type
Séries TOYOTA GAZOO Racing GT Cup 2021
03/12/2021

Tokyo, Japon (3 décembre 2021) – La TOYOTA GAZOO Racing GT Cup est le prélude parfait au week-end des finales mondiales des FIA Certified Gran Turismo Championships. Cette épreuve monotype a vu s'affronter 24 des meilleurs pilotes au monde, sélectionnés grâce à différentes compétitions et événements en ligne, au volant de modèles GR d'exception de Toyota. Le format était composé de trois courses, la demi-finale A, la demi-finale B et la grande finale, où la grille de départ était divisée en deux groupes de 12 pilotes pour les deux premières courses. Les huit premiers arrivants de chaque demi-finale accédaient à la grande finale, où 16 pilotes devaient s'affronter pour remporter le titre de 2021. N'oubliez pas que les gagnants des deux précédentes Toyota GR GT Cup, Mikail Hizal et Takuma Miyazono, ont participé à la Nations Cup de cette année pour tenter de gagner le trophée.

Demi-finale A : Red Bull Ring

Les demi-finales ont eu lieu au Red Bull Ring à Spielberg, en Autriche. Les pilotes devaient terminer 10 tours au volant de la formidable Toyota GR Yaris RZ. Avant même le départ de la course, l'ambiance était électrique : le pilote japonais Tomoaki Yamanaka (yamado_racing38) avait devancé le pilote italien Valerio Gallo (Williams_BRacer) pour la pole position d'un millième de seconde ; oui, c'est bien ça, 0,001 seconde ! Le pilote brésilien Lucas Bonelli (TGT_BONELLI) et le pilote italien Giorgio Mangano (Williams_Gio) étaient placés sur la grille départ en 3e et en 4e positions.

Sous une véritable tempête, les pilotes se sont montrés très prudents dès le départ pour appréhender la piste glissante. Igor Fraga (IOF_RACING17), le champion brésilien de la Nations Cup 2018 a pris d'assaut la GR Yaris RZ de Giorgio Mangano pour tenter de dépasser le pilote italien et s'emparer de la 4e place.

Au 2e tour, le pilote américain Daniel Solis (PX-7-Lamb) a perdu l'adhérence dans le 3e virage et a percuté la voiture du pilote japonais Takuma Sasaki (LG-TakuAn_LBC) avant de finir en dehors de la piste et de prendre la 12e place. En continuant d'orienter sa voiture vers la droite, Takuma Sasaki a réalisé un coup de maître qui lui a permis de ne perdre qu'une seule place dans le classement pour atterrir en 8e position. Pour Solis, en revanche, après avoir écopé d'une pénalité de deux secondes pour son action, tout espoir de finir sur le podium était à présent réduit à néant.

L'ordre des concurrents allait rester sensiblement le même pendant plusieurs tours, Tomoaki Yamanaka conservant la première place. C'est au tour 7 que la pression de Valerio Gallo commença à se faire sentir. Le pilote italien, scotché à l'arrière de la voiture de son rival, était à l'affût de la première opportunité de le dépasser dans un virage. Pendant le tour suivant, au 2e virage, Valerio Gallo est finalement parvenu à prendre la tête de la course. Pour Tomoaki Yamanaka, les choses n'ont fait qu'empirer. Lors de l'avant-dernier tour, il freina brutalement pour éviter de percuter la Yaris de Valerio Gallo, ce qui lui valut d'être bousculé par Lucas Bonelli et écarté de la trajectoire, cédant ainsi sa deuxième place. Pendant ce temps, le pilote espagnol Coque López (coqueIopez14) a dépassé Igor Fraga pour se placer en 5e position, bouleversant totalement l'ordre des voitures en tête en l'espace de deux tours.

La course s'est achevée sur la première victoire de la journée de Valerio Gallo, suivi par Lucas Bonello, Tomoaki Yamanaka, Coque López et Igor Fraga, Giorgio Mangano terminant à la 6e position après avoir reçu une pénalité. Takuma Sasaki et le pilote thaïlandais Nathayos Shirigaya (PSC_themiang_FSR) ont obtenu leur place en finale en terminant parmi les huit premiers arrivants.

CLASSEMENT PILOTE TEMPS
1 Valerio Gallo Williams_BRacer 19:50.390
2 Lucas Bonelli TGT_BONELLI +00.585
3 Tomoaki Yamanaka yamado_racing38 +00.839
4 Coque López coqueIopez14 +02.339
5 Igor Fraga IOF_RACING17 +02.811
6 Giorgio Mangano Williams_Gio +03.137
7 Takuma Sasaki LG-TakuAn_LBC +03.261
8 Nathayos Shirigaya PSC_themiang_FSR +06.960
9 Paul Kandanoleon Noodles8771 +10.248
10 Quincy Vilasco VQS_Sparks +14.343
11 Miroslaw Kravchenko V1_MK01 +14.580
12 Daniel Solis PX-7-Lamb +30.685

Demi-finale B : Red Bull Ring

Le Red Bull Ring était de retour sous la pluie pour cette seconde demi-finale, et les pilotes étaient au volant des mêmes Toyota GR Yaris RZ pour 10 tours. La pole position était occupée par le nouveau venu de 16 ans du Japon, Rikuto Kobayashi (TX3_tokari71), suivi de son compatriote Takuma Miyazono (Kerokkuma_ej20), le champion en titre. Le pilote espagnol Jose Serrano (PR1_JOSETE) et le pilote français Thomas Labouteley (TX3_Aphelion) occupaient quant à eux le deuxième rang.

Les voitures ont démarré la course en départ arrêté sans encombre, se positionnant en ligne pendant les deux premiers virages. Cependant, au 3e virage, Takuma Miyazono a décidé de faire pression sur Rikuto Kobayashi, en touchant son véhicule à plusieurs reprises avant de renoncer. Cette tactique a fini par lui coûter cher car Jose Serrano y a vu une opportunité de s'insérer avec sa GR Yaris pour dépasser Takuma Miyazono au virage suivant, se plaçant en 2e position.

L'ordre des concurrents n'a par la suite pas bougé pendant la première partie de la course, les sept voitures en tête formant un groupe bien soudé. Les voitures n'avaient pas plus de sept dixièmes de seconde d'écart entre elles. Contre toute attente, Rikuto Kobayashi a réussi à conserver sa première place malgré les deux pilotes chevronnés et favoris des FIA Gran Turismo Championships visibles dans ses rétroviseurs. Alors que tout le monde s'attendait à ce que Jose Serrano et Takuma Miyazono tentent de prendre la tête de la course, Rikuto Kobayashi se contenta de jouer les trouble-fêtes en empêchant les deux concurrents d'approcher. Il a finalement franchi la ligne d'arrivée et s'est assuré la pole position sur la grille de départ de la grande finale en terminant le plus rapidement lors de cette demi-finale B. Les autres finalistes étaient Jose Serrano, Takuma Miyazono, Thomas Labouteley, le pilote taïwanais Ben Chou (Gmotor_SBen) et le pilote australien Andrew Lee (PX7-AmazingHour), qui s'était démené pour empêcher le pilote portugais (pcm_stj) de s'emparer de la 6e place. Le pilote américain Kevin Pounder (PX7-Windfire1528) est parvenu à valider la dernière place pour la finale en terminant 8e.

CLASSEMENT PILOTE TEMPS
1 Rikuto Kobayashi TX3_tokari71 19:50.197
2 Jose Serrano PR1_JOSETE +00.116
3 Takuma Miyazono Kerokkuma_ej20 +00.318
4 Thomas Labouteley TX3_Aphelion +00.493
5 Ben Chou Gmotor_SBen +01.140
6 Andrew Lee PX7-AmazingHour +01.290
7 Carlos Salazar pcm_stj +01.706
8 Kevan Pounder PX7-Windfire1528 +06.082
9 Baptiste Beauvois R8G_TSUTSU +06.119
10 Angel Inostroza YASHEAT_Loyrot +07.740
11 Sami-Joe Abi Nakhle WeD_Sami-Joe05 +14.080
12 Dean Heldt Deano_solo +14.796

Grande finale : Circuit de la Sarthe

La grille de départ de la grande finale de la TOYOTA GAZOO Racing GT Cup était définie par l'ordre d'arrivée des deux courses des demi-finales (la pole position pour le premier arrivant de la demi-finale B, la seconde position pour le premier arrivant de la demi-finale A, et ainsi de suite). Pour les 16 pilotes arrivés jusqu'ici, c'était l'instant de vérité. La pole position était occupée par le pilote japonais Rikuto Kobayashi, suivi de son rival italien Valerio Gallo. Le pilote espagnol Jose Serrano et le pilote brésilien Lucas Bonelli occupaient ensuite la 3e et la 4e positions, le duo japonais Takuma Miyazono et Tomoaki Yamanaka se trouvant en 5e et 6e positions. La dernière épreuve allait être disputée lors d'une course de 6 tours sur le Circuit de la Sarthe, terre des légendaires 24 Heures du Mans, à bord d'un véhicule parfaitement équilibré, la Toyota GR 86. Les pilotes devaient procéder à au moins un arrêt aux stands, mais n'étaient pas contraints de faire le plein ou de changer de pneus.

Dès le départ, les concurrents n'ont pas cessé de lutter pour se placer à l'avant du peloton. Takuma Miyazono était parvenu à dépasser Lucas Bonelli, mais ce dernier ne tarda pas à récupérer sa place au virage suivant. Atteignant les 240 km/h sur la ligne droite de Mulsanne, les 16 GR 86 se sont positionnées les unes derrière les autres, cherchant chacune à profiter de l'aspiration d'une autre pour tenter un dépassement dans le virage de Mulsanne. À la fin du 1er tour, le pilote espagnol Coque López, en 10e position, a effectué son arrêt aux stands avant tous les autres concurrents. À la fin du 2e tour, les huit voitures en tête se sont séparées des autres concurrents avec une avance confortable de 5 secondes. À la fin de ce tour, presque toutes les voitures se sont arrêtées aux stands, à l'exception des quatre pilotes en tête, Rikuto Kobayashi, Valerio Gallo, Jose Serrano et Lucas Bonelli, qui ont décidé de rester sur la piste.

Au 3e tour, Valerio Gallo et Rikuto Kobayashi se sont livré un duel féroce. Le pilote italien a dépassé son rival japonais dans la première partie de la ligne droite de Mulsanne (avant la chicane Forza), mais Rikuto Kobayashi lui a rendu la pareille en revenant à la tête de la course sur cette même ligne droite ! Valerio Gallo l'a peu après devancé à nouveau s'insérant dans la trajectoire intérieure du virage Mulsanne (9e virage).

Takuma Miyazono, qui avait pendant ce temps effectué son arrêt aux stands et positionné en 6e position, s'était mis à rattraper petit à petit le peloton de tête. Au début du 4e tour, 11,5 secondes le séparaient de Lucas Bonelli, mais cet écart était sur le point de disparaître au moment où le pilote brésilien et les autres se sont arrêtés aux stands.

Après avoir dépassé Valerio Gallo au 4e tour dans la courbe d'Indianapolis (virage 10 et 11), Rikuto Kobayashi procédait à son arrêt aux stands. À la surprise générale, Valerio Gallo et Jose Serrano ont décidé de rester sur la piste, dans l'espoir de récupérer une avance importante une fois le circuit dégagé, mais ils risquaient de perdre de la vitesse en roulant sur des pneus abîmés.

À son retour sur le circuit, Rikuto Kobayashi s'est retrouvé en 6e position, derrière Takuma Miyazono et Tomoaki Yamanaka. Lucas Bonelli a hérité de la 9e position à son retour dans la course. Alors qu'il ne restait que deux tours, Valerio Gallo et Jose Serrano avaient conservé leur avance de 11 secondes sur le trio japonais de Takuma Miyazono, Tomoaki Yamanaka et Rikuto Kobayashi. Mais telle était la question : cette avance était-elle suffisante ?

Valerio Gallo et Jose Serrano ont finalement décidé de s'arrêter aux stands à la fin du 5e tour. Les spectateurs étaient impatients de découvrir si leur stratégie allait payer... Mais ça n'a pas été le cas. Ils sont retournés dans la course en 6e et 7e positions respectivement, laissant Takuma Miyazono prendre la tête de la course. Aux abords du dernier tour, il s'agissait désormais de foncer jusqu'à l'arrivée. Tomoaki Yamanaka, en 2e position, a décidé de prendre les devants dans la ligne droite de Mulsanne en dépassant Takuma Miyazono, qui est malgré tout parvenu à récupérer la première place à la fin de la ligne droite. Alors qu'il ne restait que quelques virages dans la course, Tomoaki Yamanaka décida de risquer le tout pour le tout dans un ultime assaut dans la courbe d'Indianapolis (virage 11), parvenant à dépasser Takuma Miyazono au cours d'une manœuvre ingénieuse. Sans regarder derrière lui, Tomoaki Yamanaka a franchi la ligne d'arrivée en célébrant sa victoire.

Malgré une deuxième place à seulement quatre dixièmes de seconde derrière son rival, la performance de Takuma Miyazono n'en restait pas moins impressionnante. Rikuto Kobayashi, le nouveau venu dans la compétition, s'est emparé quant à lui de la troisième place, permettant au Japon de monopoliser le podium de la TOYOTA GAZOO Racing GT Cup 2021.

Résultats des Séries TOYOTA GAZOO Racing GT Cup 2021

CLASSEMENT PILOTE TEMPS
1 Tomoaki Yamanaka yamado_racing38 29:44.474
2 Takuma Miyazono Kerokkuma_ej20 +00.362
3 Rikuto Kobayashi TX3_tokari71 +00.445
4 Coque López coqueIopez14 +01.171
5 Valerio Gallo Williams_BRacer +02.003
6 Lucas Bonelli TGT_BONELLI +02.262
7 Thomas Labouteley TX3_Aphelion +02.685
8 Giorgio Mangano Williams_Gio +10.149
9 Jose Serrano PR1_JOSETE +10.624
10 Igor Fraga IOF_RACING17 +14.599
11 Carlos Salazar pcm_stj +14.632
12 Takuma Sasaki LG-TakuAn_LBC +14.856
13 Ben Chou Gmotor_SBen +16.128
14 Andrew Lee PX7-AmazingHour +17.730
15 Kevan Pounder PX7-Windfire1528 +20.985
16 Nathayos Shirigaya PSC_themiang_FSR +26.752

Retour à la liste