Please select your country / region

Close Window
GT
Communauté GT SPORT
BEFR
GT Academy

Le pilote britannique Jann Mardenborough couronné champion de la GT Academy 2011

Silverstone, jeudi 16 juin 2011 – Le Race Camp de la GT Academy 2011 s'est terminé de façon sensationnelle lorsque Jann Mardenborough, originaire de Cardiff et âgé de 19 ans, a passé le premier le drapeau à damier à l'issue d'une course de 20 minutes opposant quatre concurrents sur le circuit national de Silverstone. Sa pole position ainsi que sa victoire lors de la course à bord de la Nissan 370Z ont suffi à convaincre Eddie Irvine, le président du jury, que Jann méritait de remporter la GT Academy 2011. Cette dernière, fruit de la collaboration entre Nissan et PlayStation®, a réuni de plus de 90 000 participants venus de 10 pays européens pour s’affronter sur Gran Turismo®5.

Jann va désormais commencer un programme d'entraînement de pilote intensif et participer à différentes courses britanniques de niveau national afin de se qualifier pour une licence de course internationale. En janvier 2012, il sera aligné sur la grille des 24 heures de Dubaï à bord d'une Nissan 370Z GT4. Il s'agit là de la récompense suprême de ce qui est aujourd'hui devenu le concours de pilotage ultime depuis son lancement en 2008.

Thibault Lacombe (FRA), Carlos Murillo (ESP) et Danilo Bordino (ITA) ont terminé respectivement dans cet ordre derrière Jann, à la fois dans la course et dans le classement général du concours. Ces quatre concurrents ont été sélectionnés plus tôt dans la journée par Irvine pour le défi de la course finale. Sascha Meyenborg (DEU) et Thomas Arends (NED) ont été éliminés dès leurs premiers tours de roue au volant d'une vraie voiture de course GT4 autour du circuit Stowe de Silverstone.

Le Race Camp a débuté le vendredi 10 juin pendant la célèbre course des 24 heures du Mans. Là-bas, les 12 joueurs les plus rapides se sont réunis pour regarder Lucas Ordoñez, vainqueur de la première GT Academy, terminer son voyage qui l'a mené du monde virtuel PlayStation®3, au monde du pilotage de course bien réel.

Lucas et ses coéquipiers de Signatech Nissan, Franck Mailleux et Soheil Ayari, ont clairement démontré aux finalistes de la GT Academy tout le potentiel du programme en s'emparant de la deuxième place de la catégorie LMP2. Partir de son canapé de joueur devant son système PlayStation pour atteindre un podium aux 24 heures du Mans en moins de trois ans est une réussite extraordinaire.

Le Race Camp 2011 a proposé de nombreux défis : karting, pilotage de Nissan 370Z, de GT-R et de monoplaces, poursuites sous haute pression, parcours du combattant façon militaire, pilotage d'une voiture GT4 de compétition et même combats aériens à bord d'avions de voltige.

« Je suis complètement retourné, » a déclaré un Jann heureux. « Ce concours va complètement chambouler ma vie. Je n'arrive pas encore à l'imaginer, mais j'ai hâte d'y être. Je ne suis pas sûr d'être le prochain Lewis Hamilton, mais si déjà je pouvais être le prochain Lucas Ordoñez, ce serait un super bon début. »

« Toute cette expérience a été incroyable et je tiens à remercier tous ceux qui ont participé, et tout spécialement, PlayStation et Nissan. Un immense merci aussi à mon instructeur cette semaine, Johnny Herbert. Il est incroyable. C'est un mec super et un grand professeur. »

Le quadruple champion de Fomule Un et président du jury, Eddie Irvine, a affirmé : « j'ai été surpris par cette expérience. Lorsque je suis arrivé, j'ai vu qu'il y avait du travail à faire, mais les six finalistes qui se sont qualifiés pour le dernier jour ont réussi parce qu'ils ont réagi de façon positive et qu'ils ont fait preuve d'un vrai courage et d'une grande détermination.

« Jann a fait du bon boulot tout au long du Race Camp et la décision finale a été plutôt simple. PlayStation et Nissan lui ont offert une opportunité merveilleuse, mais le plus dur reste à venir. Même avec cet avantage au départ, faire carrière dans le milieu du sport automobile est difficile et il devra avoir du talent, de la détermination et de la chance, le tout à peu près dans les mêmes proportions, s'il veut s'en sortir. Je garderai un œil sur lui et j'espère qu'il ne me décevra pas. »