Please select your country / region

Close Window
GT
Communauté GT SPORT
BEFR
GT Academy

GT Academy 2012 Race Camp - Jour 5

LA SECONDE VAGUE D’ÉLIMINATIONS RÉDUIT L’EFFECTIF DU RACE CAMP À TROIS PAR GROUPE

Mercredi 22 août 2012 : Le Race Camp a été riche en émotions aujourd’hui, car six autres joueurs ont quitté le concours. L’élimination s’est déroulée ce matin, quand les conseillers des six groupes de pays ont annoncé que les deux plus faibles de chaque groupe s’affronteraient dans un défi éliminatoire consistant en une course poursuite en duel.

Les deux participants les plus forts étant en sécurité, ils pouvaient regarder et réagir à la lutte sans merci à laquelle leurs coéquipiers s’adonnaient pour rester dans le concours. Un exercice bien connu des Race Camps de la GT Academy chaque année. La course poursuite oppose deux concurrents qui partent chacun d’un côté du circuit de Stowe. Le but : essayer de rattraper son adversaire, ou, au moins, de passer sa propre ligne de départ avant qu’il ne passe la sienne au bout de trois tours.

Les groupes ont réalisé une série de courses serrées ponctuées d’erreurs inévitables à cause de la pression intense. Mais dans tous les cas, il y avait un vainqueur qui restait dans le concours, éliminant ainsi son adversaire.

Les résultats :

FRANCEITALIEROYAUME-UNI et IRLANDE
Sebastien BERTRANDAndrea COSARODaniel GLOVER
Anthony DUVALAndrea FASULODavid WILLIAMS
Pierre LENOIRDarian ROJNICIstvan DEMES
Steven GASSIOTFrancesco Paolo BASSOJack O’NEILL
Quentin VANDURAMatteo MASIERAThomas GIBSON
Kevin BARTSCHMoreno COVERIDes FOLEY (IRL)
PÉNINSULE IBÉRIQUEBENELUXSUISSE, AUTRICHE, POLOGNE
Diogo SOUSA (POR)Wolfgang REIP (BEL)Rolf UELTSCHI (SUI)
Hugo GONÇALVES (POR)Sacha GORLÉ (BEL)Guillaume BLANC (SUI)
Raul PEREIRA (POR)Maxim ANDRE (BEL)Christoph STINGEDER (AUT)
Daniel HERRERA (ESP)Frank VAN GASTEREN (NED)Matthias REISNER (AUT)
Jesus SICILIA (ESP)Enrico MELE (NED)Tomasz BOGUSLAWSKI (POL)
Luis MUÑOZ (ESP)Hani AL SABTI (NED)Krystian KORZENIOWSKI (POL)
Suite aux éliminations, une activité plus légère a permis de remonter le moral des troupes sur le circuit international de Silverstone : le « défi trafic ». Au volant d’une GT-R, chaque concurrent devait démontrer ses talents de pilote en doublant un certain nombre d’instructeurs pilotant d’autres GT-R. Une fois doublés, les instructeurs devaient coller les concurrents pour leur donner une véritable sensation de course afin qu’ils prennent conscience des autres voitures tout en se concentrant sur leur propre pilotage. Il s’agit là, bien évidemment, d’une compétence vitale en course et qui change de tout ce que les concurrents ont eu l’habitude de vivre cette semaine.

Le reste de la journée fut occupé par la deuxième série des deux tests, l’un pour évaluer la condition physique et l’autre à bord de 370Z autour du Stowe. Identiques aux épreuves réalisées au début du Race Camp, elles permettent de mesurer la progression sur et hors circuit afin que les instructeurs et les conseillers de Silverstone puissent faire leur évaluation.

Jeudi, une matinée de travail intense s’annonce sur et hors circuit entre les conseillers et leurs trois concurrents restants. À la fin de la journée, ils auront une dure décision à prendre : ils devront choisir leur champion de territoire qui pourra continuer le concours pour devenir le vainqueur de la GT Academy Europe 2012. Les enjeux sont énormes, avec à la clé le programme de développement de pilote complet de la GT Academy avant de courir dans la prestigieuse course des 24 heures de Dubaï en janvier à bord d’une Nissan 370Z GT4.


 

Commentaires du jour 5

Thomas Gibson (Royaume-Uni et Irlande) : ÉLIMINÉ
« En fait, ce matin, nous avons eu droit au duel. Les deux moins bons pilotes s’affrontaient en face à face pour déterminer lequel resterait et lequel partirait. C’était entre moi et Des, le meilleur des trois tours ! Il y avait 1-0 pour moi, puis Des a remporté les deux tours suivants pour terminer à 2-1. C’est très frustrant, car dans le second tour, j’étais devant, mais j’ai fait une petite erreur qui m’a coûté de précieux dixièmes ; et au final, tout n’a été qu’une question de dixièmes. Dans le dernier tour, j’ai mal négocié mon premier virage et j’ai perdu à partir de là. Ce fut une expérience incroyable de se retrouver là après avoir seulement joué à un jeu vidéo. Venir ici et conduire toutes ces voitures, c’est incroyable. J’aimerais pouvoir recommencer.

J’aimerais bien continuer dans la course automobile, mais je sais que c’est un sport très cher. La GT Academy est une voie royale qui permet d’entrer dans ce monde sans argent, mais pour moi, c’est terminé maintenant ! »

Des Foley (Royaume-Uni et Irlande) : RESTE
« Le duel était très tendu. Les gars nous ont annoncé qu’on allait s’affronter en un contre un. Ils ont dit, David et Jack, vous êtes sauvés, Thomas et Des, vous allez vous affronter pour la dernière place. Le meilleur des trois tours, on monte directement dans les voitures, pas de tour de chauffe, juste trois tours : le gagnant reste, le perdant s’en va. Donc on a tout de suite roulé vers un emplacement précis du circuit, et c’était parti ! Dans la première course, j’ai raté mon départ. J’ai conduit sur la moitié du circuit sur le mauvais rapport de vitesse, ce qui m’a coûté la course. C’était un désastre total. Je savais en commençant la deuxième course que si je ne gagnais pas, je rentrais chez moi ! J’ai piloté impeccablement et en douceur, j’ai mis une grosse pression sur Thomas et je l’ai poussé à la faute. La pression était sur lui et pas sur moi ! Quelle grande sensation quand j’ai franchi la ligne ! Et maintenant, c’est David et Jack que je dois affronter. J’ai hâte de montrer de quoi je suis capable dans les jours qui restent. »

Guillaume Blanc (CH) du groupe Suisse, Autriche et Pologne : ÉLIMINÉ
« J’ai perdu dans le duel. C’était mon problème, ma faute. La difficulté est venue de mon installation dans la voiture. Je n’ai tout simplement pas eu le temps de me mettre à l’aise. Le premier tour était mauvais, le deuxième meilleur et au troisième tour, ma vitesse était très, très bonne. S’il y avait eu dix tours, alors j’aurais été le plus rapide. Il m’a juste fallu un peu de temps pour comprendre ce que la voiture et les pneus faisaient.

La GT Academy était très, très, très fun. Ce fut une expérience magnifique. Parler avec de véritables pilotes de Formule 1 comme Sébastien Buemi et Johnny Herbert fut très positif. Ce sera difficile pour moi de continuer mon rêve, mais pour les jours où je serai seul avec ma voiture de tourisme sur un circuit, cette semaine m’aura appris à être plus rapide ! »

Rolf Ueltschi (AUT) du groupe Suisse, Autriche et Pologne : RESTE
« Nous ne savions pas du tout ce qui allait se passer jusqu’à ce qu’on entende certains gars des autres pays parler de « duel ». J’attendais les éliminations plus tard, un peu comme dans la première manche, mais pas en face à face. Je savais ce que j’avais à faire pour rester dans la compétition. Je me suis assis dans la voiture, j’ai regardé le pilote à côté de moi et je me suis dit : « je peux le battre ». Dans tous les cas, je gagnais plus d’expérience dans la 370Z. J’ai dit à Sébastien (Buemi) que j’étais sûr de gagner et je l’ai fait. C’était serré, mais j’ai réussi !

Le reste de la journée s’est bien passé, même si le second test de condition physique et de pilotage n’a pas été aussi bon que le premier. Sébastien n’était pas très content de nous. Le défi trafic était excellent. Ce fut une grande expérience de piloter pour la première fois sur sol humide. Les instructeurs n’y allaient pas de main morte. »

Moreno Coveri (ITA) : ÉLIMINÉ
« Ce fut une expérience formidable. J’ai vraiment adoré. J’ai tout trouvé fantastique, je vivais mon rêve et j’ai été vraiment vexé après avoir fait une erreur lors du duel. J’ai rencontré Kazunori Yamauchi, le créateur du jeu Gran Turismo™. Il est incroyable. C’était juste après mon élimination, donc j’ai eu du mal à lui montrer à quel point j’étais reconnaissant, car j’étais vraiment triste. Mais c’était un honneur de rencontrer un tel « mythe » ».

Andrea Fasulo (ITA) : RESTE
« Cette victoire a été fantastique. J’ai commis quelques grossières erreurs sur le circuit de Stowe, mais la chance était de mon côté ! Je suis prêt à attaquer la manche suivante, car j’ai une nouvelle motivation et je peux me concentrer sur la victoire. Maintenant que je me suis battu pour arriver jusque-là, je vais profiter des quelques jours restants. Je vais apprendre de mes erreurs et m’améliorer. »

Jesus Sicilia (ESP) du groupe péninsule ibérique : ÉLIMINÉ
« C’est difficile. J’ai travaillé tellement dur ces derniers jours que j’étais certain de bien réussir après avoir remporté les finales nationales. Mais ça fait mal, je suis très triste. Je ne serai pas un pilote de course. »

David Herrera (ESP) du groupe péninsule ibérique : RESTE
« J’ai commencé la semaine dans les derniers de mon groupe. Le groupe péninsule ibérique est très rapide. Mais j’ai saisi chaque opportunité qui m’a été donnée pour travailler dur et essayer de devenir meilleur. Le duel en est un bon exemple. Chaque fois qu’on a un nouveau défi, je m’améliore et je travaille dur. Le duel était difficile, mais j’ai pris le dessus et j’ai gagné, ce qui prouve que je suis au niveau de Diogo et Hugo ! »

Kevin Bartsch (FRA) : ÉLIMINÉ
« J’ai commis une petite erreur sur mon premier tour ce matin dans le duel et j’ai été éliminé. Je le regrette vraiment, car je pensais pouvoir faire partie des meilleurs concurrents français, voire même celui qui irait affronter les autres européens. Mais ça n’arrivera pas. Bien sûr, je suis très déçu, mais je reste positif quant à l’avenir. Mon frère, Bastien, était là l’année dernière et s’en est bien sorti. Mais nous sommes tous les deux déçus de ne pas être allés jusqu’au bout de la GT Academy. »

Pierre Lenoir (FRA) : RESTE
« Je suis fatigué. Tous les jours sont épuisants. Cette matinée a été fantastique. Nous avons eu les éliminations auxquelles nous ne nous attendions pas du tout. Je dois admettre que ce fut plutôt difficile. Mais cet après-midi était encore plus passionnant avec les GT-R. Maintenant, nous ne savons pas du tout à quoi nous attendre. C’est la grande surprise, mais les défis deviennent de plus en plus durs et de plus en plus intéressants. J’espère seulement que je resterai ici le plus longtemps possible. »

Sasha Gorle (BEL) du groupe BENELUX : ÉLIMINÉ
« Je suis déçu, car je pensais être meilleur que mon adversaire. Mais, à plusieurs reprises, mon instructeur a freiné. Je ne sais pas pourquoi. Je pensais être parmi les deux meilleurs du Benelux, j’ai donc été surpris d’avoir à participer au duel. La GT Academy a été une magnifique expérience. Donner à quelqu’un la chance de commencer une carrière dans le sport automobile en partant du monde du jeu sur PlayStation® est assez incroyable. Dommage que ce ne soit pas moi ! »

Enrico Mele (HOL) du groupe BENELUX : RESTE
« En gros, j’étais dans les deux derniers du BENELUX, j’ai donc dû participer au duel ce matin. Ça n’a pas été facile d’affronter Sasha, car nous voulions tous les deux la victoire, mais c’est moi qui ai gagné. C’était serré, et en me levant ce matin, je n’imaginais pas du tout que j’aurais à gagner ma place pour l’étape suivante du concours dès la première course de la journée. Je serai en bonne posture pour le reste de la semaine, car je me suis déjà battu pour rester dans la compétition. Et je suis prêt à tout donner pour gagner. »

Tim Coronel (HOL) conseiller du BENELUX
« L’équipe BENELUX a de bons pilotes. J’ai dit au début du concours qu’ils avaient un vrai talent et qu’ils avaient le potentiel pour devenir de véritables pilotes de course. Et c’est en bonne voie. La GT Academy est un très bon programme pour les jeunes pilotes. Mon coéquipier dans le championnat GT hollandais est Thomas Arends, il a participé au Race Camp l’année dernière. Il est là-bas en tant que pilote, il est très rapide. Il pourrait travailler un peu plus sa condition physique, mais cela montre bien jusqu’où peut mener ce concours. »