Please select your country / region

Close Window
GT
Communauté GT SPORT
FR
GT Academy

Les champions de la GT Academy se distinguent aux 24h de Dubaï avec une 5e place au général et une 2e place dans leur catégorie

La NISMO PlayStation® GT Academy continue à dénicher de véritables pilotes parmi les joueurs de Gran Turismo sur PlayStation®. La preuve, une équipe uniquement composée de joueurs a terminé les 24h de Dubaï 2015 en deuxième position de la classe Pro-Am et, chose incroyable, en cinquième position au classement général.

Participer à cette prestigieuse course internationale au volant de la Nissan GT-R NISMO GT3 550bhp de course représentait la récompense ultime pour Gaëtan Paletou (France), Ahmed Bin-Khanen (Arabie Saoudite), Ricardo Sánchez (Mexique) et Nicholas Hammann (É-U), les quatre vainqueurs de la GT Academy 2014. Cet impressionnant classement est le résultat d'un entraînement intensif d'à peine trois mois au sein du Programme de développement de pilote innovant de la GT Academy. Florian Strauss, vainqueur allemand de la GT Academy 2013, a lui aussi participé à la course en tant que "professionnel" de l'équipe, alors que son expérience de pilote se limite à 18 mois.

La dixième édition des 24h de Dubaï représentait une première expérience de course internationale pour le dernier cru de champions de la GT Academy, et la première fois que les vainqueurs de la compétition pour joueurs pilotaient à Dubaï dans la catégorie de choix A6. Une fois de plus, les joueurs se montrèrent à la hauteur. Ils surent s'illustrer par leur discipline, leur maîtrise, leur maturité et surtout leur rapidité, au point d'accéder au podium. En classe Pro-Am, une seule équipe fit mieux avec en son sein deux pilotes professionnels, dont Rob Barff, juge de la GT Academy.

Strauss, le "vétéran", est arrivé 14e au classement général avec la voiture n°23, et premier de la classe Pro-Am (jeudi), accédant ainsi à la course de vendredi parmi pas moins de 95 voitures. Strauss passa la main au vainqueur européen Gaëtan Paletou avant que le vainqueur du Moyen-Orient Ahmed Bin-Khanen ne termine la course. Le vainqueur international Ricardo Sánchez et le champion américain Nick Hammann firent leurs premiers essais de nuit, sur un circuit de 5,39 km.

L'équipe de la GT Academy connut des hauts et des bas cette nuit-là, avec des changements de pilotes inopportuns et quelques pénalités de drive-through qui lui coûta du temps. Mais à l'aube, Nick passa le volant à Florian, qui s'envola jusqu'à la deuxième place de sa classe et la cinquième place au classement général. Gaëtan consolida cette position et laissa Ricardo poursuivre avec une avance de cinq tours sur leur rival le plus proche. Il fut ensuite ordonné que la Nissan GT-R NISMO GT3 n°23 rentre au stand ; de façon appropriée, ce fut le pilote plus expérimenté Florian Strauss qui franchit la ligne d'arrivée. C'était la quatrième course de 24h de sa carrière, lui qui ne pilotait que depuis 18 mois.

Pour les vainqueurs de la GT Academy, Dubaï représente un véritable tremplin professionnel. Cette course leur permit de montrer les compétences en termes de pilotage, de technique, de condition physique et de force mentale, qu'ils avaient acquises en jouant à Gran Turismo® sur PlayStation®3 et affinées au contact de véritables experts, dans le cadre du programme de développement de pilote très complet et accéléré de la GT Academy. Ceux qui font preuve de vitesse, d'aptitude et de potentiel auront peut-être la chance de devenir athlètes NISMO et de rejoindre des pilotes tels que Strauss, Jann Mardenborough et Lucas Ordoñez pour devenir les éléments indispensables du tout nouveau programme de sport automobile Nissan.

Darren Cox, directeur mondial Marques, marketing et ventes chez NISMO, ajouta : "Quelle performance. En général, les courses de 24h combinent tension, excitation et un terrible épuisement. Mais nous sommes sortis de cette épreuve quasiment intacts et avec des résultats impressionnants, ce qui prouve le professionnalisme de notre équipe, la fiabilité et la rapidité de notre voiture et le sérieux de la formation de nos pilotes. Notre équipe est arrivée avec trois tonnes de pièces de rechange et repartira avec ces mêmes trois tonnes, ce qui en dit long sur son professionnalisme !

"En prenant comme point de départ le talent naturel de ces joueurs et en leur faisant profiter de l'expertise de NISMO en matière de course réelle, la GT Academy continue de dénicher et de former de véritables pépites en un laps de temps incroyablement court. Ces types ont tous brillé à Dubaï et la GT Academy continue de nous confronter à d'innombrables pilotes de talent. C'est une gageure, mais nous nous en réjouissons et notre programme de course prend de l'ampleur. Comme toujours, je tiens à remercier l'équipe de grands professionnels grâce auxquels la GT Academy est une réalité, et en particulier Bob Neville et son équipe RJN GT Academy, qui ont vécu une course de 24 heures exténuante.

"Chaque année, la GT Academy remporte davantage de succès. Déjà, plus de cinq millions de gens ont pu réaliser leur rêve de course via PlayStation," affirmait Penrose Tackie, responsable marque Europe senior chez Sony Computer Entertainment Europe. "La GT Academy entre dans l'histoire et nous sommes enchantés de voir qu'elle a déjà bouleversé la vie de tous ces joueurs de Gran Turismo." Ils se sont surpassés ici et toutes les personnes qui ont participé au projet peuvent être fières.

Bob Neville, chef d'équipe chez RJN pour Nissan GT Academy
"Je participe au programme de la GT Academy depuis le début, je ne devrais plus être surpris par ce genre de résultat. Mais quand on jette un œil à la grille de départ... c'est incroyable ! C'est un excellent résultat. Nous avons souffert de quelques pénalités stupides et d'un ou deux changements de pilotes mal synchronisés, mais en dehors de ça, l'équipe et les conducteurs ont presque fait un sans-faute. Cette deuxième place dans leur catégorie est réellement aussi impressionnante que gratifiante. Ce fut un plaisir, comme toujours, de travailler avec les nouveaux champions de la GT Academy."

Gaëtan Paletou (France)
"Ce résultat est véritablement fantastique, j'en suis très heureux, mais les événements de ces deux derniers jours en France prennent le pas sur la satisfaction. J'ai hâte de rentrer.

"Nous ne nous attendions pas à piloter la GT-R GT3 si tôt dans notre carrière... alors venir ici pour monter sur le podium, face à tous ces pilotes professionnels... je n'en reviens pas. L'équipe a fait un travail fantastique sur les voitures, nous n'avons eu aucun problème. De notre côté, tout s'est aussi passé sans accroc, ce qui n'est pas gagné d'avance avec 95 voitures sur le circuit.

"La GT Academy a réellement changé ma vie. J'ai changé, depuis cinq mois, aussi bien physiquement que mentalement. J'ai énormément appris, je suis extrêmement reconnaissant, et j'espère que j'aurai à nouveau l'occasion de courir."

Ricardo Sánchez (Mexique)
"Si mon père n'avait pas vu l'événement live de la GT Academy dans une galerie marchande, je ne serais pas ici, alors merci à toute ma famille. Avoir la chance de piloter une GT-R GT3 pour ma première course internationale... c'est une opportunité extraordinaire. La différence est énorme avec la 370Z, tant au niveau de l'appui que du freinage. Sans compter que nous avons pu courir contre les meilleurs pilotes de la discipline. Nous autres joueurs avons levé la main et clamé "Hé ! On est là !" J'espère que nous pourrons continuer, et qu'ils seront fiers de nous."

Ahmed Bin-Khanen (Arabie Saoudite)
"C'est génial. Être ici, si près de chez moi, entouré par mes amis et ma famille, avec ces gens qui crient mon nom... Depuis mon canapé et ma PlayStation il y a dix mois, au podium d'une course majeure, contre les meilleurs pilotes internationaux... c'est dément. Merci à RJN de nous avoir fait confiance et de nous avoir prêté la GT-R pour une épreuve aussi importante. Mais on dirait qu'ils ont eu raison de le faire."

Nicholas Hammann (USA)
"Incroyable ! Merci à Nissan et PlayStation de m'avoir donné cette chance. Je crois que nous avons prouvé la valeur de la GT Academy, aujourd'hui. À mon avis, personne ne pensait que nous avions une chance dans cette classe, mais tout le monde s'est surpassé, en particulier l'équipe RJN. Il n'y a rien de tel qu'être là-bas, dans cette course, tour après tour dans cette voiture. C'est mortel. Je vais avoir du mal à rentrer chez moi après ça."

Florian Strauss (Allemagne)
"Je suis très content du résultat. La pression était énorme au départ, mais nous avons vite trouvé le bon rythme (les nouveaux aussi). Nous avons fait un truc incroyable. Nous avons fait le nécessaire pendant la nuit, et j'ai pu nous donner un peu d'avance. Gaëtan s'est ensuite chargé de remettre la sauce et nous n'avions plus qu'à ramener la voiture à la maison sans trop de pression.

C'était mon quatrième 24h en 18 mois. C'est toujours dur, mais j'adore ça. C'est tellement grisant et la voiture est tellement bien préparée qu'après les deux relais de ce matin, j'aurais pu enchaîner avec deux heures supplémentaires. Les nouveaux ont très bien travaillé, ils sont très rapides... il faut que je fasse attention."