Please select your country / region

Close Window
GT
Communauté GT SPORT
LUFR
Extras

Qualité de résolution et réalisme de la Série α au service du réel dans Gran Turismo

Gran Turismo Sport, le simulateur de course mondialement connu sur PlayStation®4, offre une perspective globale à un niveau de réalisme inégalé. Remarquons d'ailleurs que l'appareil Sony α joue en cela un rôle prépondérant. Quoi de mieux pour illustrer ce propos que "Scapes", un mode qui permet aux joueurs de créer des photographies uniques en positionnant leurs voitures préférées dans des lieux réels à travers le monde. L'appareil de prédilection de l'équipe de photographes chargée d'immortaliser ces scènes réalistes à travers le monde est le Sony α plein format sans miroir. À la tête de l'équipe, Chikara Kitabatake, photographe automobile célèbre pour ses clichés à couper le souffle, et Hiroshi Kanzaki de Polyphony Digital Inc., la société qui a créé Gran Turismo. L'équipe éditoriale α Universe les a retrouvés pour évoquer l'engagement de la communauté mondiale Gran Turismo dans le mode Scapes, ainsi que les raisons qui les ont poussés à opter pour l'Alpha plein format sans miroir. Cerise sur le gâteau, j'ai eu la chance de recueillir une ou deux anecdotes de prises de vue.

Hiroshi Kanzaki / Polyphony Digital Inc. (gauche)
Équipe de production Scapes Gran Turismo Sport.

Chikara Kitabatake / Photographe automobile (droite)
Né en 1957, photographe automobile sur le WEC, le WRC et le circuit F1 entre 1983 - 1990. Depuis 1991, il travaille principalement sur des catalogues automobiles pour différents constructeurs au Japon. Depuis 2016, il parcourt le monde en tant que membre de l'équipe Scapes de Gran Turismo Sport.

Dès le début de l'aventure Scapes, l'accent s'est porté sur l'état d'esprit des amateurs de voitures. Nous avons aujourd'hui sous les yeux un travail professionnel qu'apprécieront les utilisateurs de jeux de course.

Équipe éditoriale α Universe : Avant toute chose, pouvez-vous nous dire en quelques mots comment le projet Scapes est venu s'intégrer à Gran Turismo ?

Kanzaki : Beaucoup de fans de Gran Turismo (GT) sont amateurs de voitures, il était donc naturel de leur proposer des images de qualité. Le mode Scapes est une façon de leur offrir un contenu adapté à leurs désirs.

Le mode Scapes vous permet de placer librement des modélisations 3D réalistes de véhicules sur un site du monde réel et de composer une photographie avec différentes données optiques et spatiales. Les images regroupent les panoramas les plus spectaculaires de chaque région du monde, avec quelques sites pittoresques comme le Mont-Saint-Michel, le Grand Canyon, Kyoto etc. En ce moment même, des joueurs du monde entier s'amusent à composer des plans soignés de voitures magnifiques dans de spectaculaires décors. Scapes permet de prendre des photos avec une précision difficilement réalisable sur un circuit réel. Nous avons lancé le développement de ce mode sur l'idée que les "amateurs de voitures aiment les prendre en photo."

Avec Scapes, nous reproduisons virtuellement des lieux et des moments de la vie réelle, afin de donner toute latitude à l'utilisateur, qui peut alors jouer sur la composition, l'exposition, la mise au point ou tout autre paramètre de prise de vue. Vous avez l'impression d'être sur place pour un vrai shooting. En plus des photos purement esthétiques, vous avez aussi la possibilité de prendre des images panoramiques, qui donnent l'impression que la voiture fonce vers vous depuis l'arrière-plan. Dans la réalité, cette méthode nécessiterait un matériel d'excellente qualité et pas mal d'expérience. Mais avec Scapes, vous pourrez vous lancer sans trop de difficultés et prendre autant de clichés que vous voudrez pour trouver le bon. C'est ce qui explique pourquoi tant de nos utilisateurs ont réussi à prendre des photos de grande qualité.

Kitabatake : Oui, beaucoup ont pris de meilleures photos que moi ! Avec Scapes, l'appareil se synchronise aux déplacements de la voiture, vous prendrez ainsi de bien meilleurs clichés que si j'étais sur place à tenter de réaliser un panoramique. Ce qui m'a surpris quand j'ai testé Scapes, c'est le niveau d'expressivité que cherchait à obtenir l'équipe de production.

Quand vous prenez un panoramique sur site, vous devez déplacer votre objectif pour suivre la voiture. Impossible donc d'obtenir une synchronisation parfaite. Elle sera au mieux de 90-95 %. C'est donc une avancée énorme de pouvoir reproduire ce petit "flou" de 5-10 %. Une synchronisation totale ne serait pas naturelle, l'image paraîtrait artificielle. Cette touche de "flou" que cherchait l'équipe de production contribue énormément au réalisme.

Kanzaki : Le "réalisme" étant notre credo, nous cherchons toujours à créer une image aussi proche que possible de ce que perçoit l'œil humain. L'équipe a ainsi débattu jusqu'au dernier moment de la pertinence d'une synchronisation à 90-95 %. La décision n'a été ni subjective ni unilatérale, elle est le résultat d'un partage et d'une analyse de diverses expressions.

Kitabatake : Il est aussi possible de régler la largeur du flou, n'est-ce pas ? Bien des fois, j'ai trouvé que mes photos Scapes avaient trop de flou. Un curseur permet alors d'en régler le pourcentage. C'est vraiment très impressionnant. Et puis on commence à régler des détails ici et là et on ne voit plus le temps passer !

Kanzaki : J'ai en tête quelques expressions qui me semblent naturelles, elles sont paramétrées par défaut. L'utilisateur peut ensuite les modifier à sa guise.

Équipe éditoriale α Universe : Pourquoi avoir préféré des images réelles à des arrière-plans infographiques ?

Kanzaki : Dans GT6, le prédécesseur de GT Sport, nous proposions une fonctionnalité appelée "Photos de voyages", qui préfigurait "Scapes". Elle n'offrait cependant qu'environ 5 sites et tous les arrière-plans étaient virtuels. Nous devions donc tout soigneusement créer, des routes aux bâtiments. Honnêtement, c'est trop long et trop cher. Voilà pourquoi nous avons opté pour des photographies pour Scapes.

Ça nous a permis d'offrir une gamme de lieux bien plus vaste. Les utilisateurs ont ainsi dans GT Sport un choix de plus de 1 400 lieux. Nous avons pris plus de 60 000 000 de photos, sans oublier que vous pouvez changer la couleur de vos voitures et appliquer vos autocollants. Les possibilités sont presque infinies. Vous pouvez aussi partager vos "Photos de Scapes" avec des millions d'utilisateurs. À mon avis, cela a créé une nouvelle communauté de photographes.

Kitabatake : Au début, nous craignions quand même que la sauce ne prenne pas vraiment, hein ?

Kanzaki : C'est vrai. Nous ne savions pas si nos utilisateurs allaient l'apprécier ou pas. Nous cherchions à "imaginer la réalité", mais j'avais peur qu'on nous rétorque qu'il ne s'agissait encore que d'une image composite. Pourtant, la réaction des premiers utilisateurs a dépassé toutes mes espérances, c'était très émouvant.

Kitabatake : Oui, je me posais les mêmes questions que Kanzaki-san en faisant mes prises de vue. Je suis fan de la série GT depuis le tout début, j'en savais déjà beaucoup sur le jeu, mais je me demandais si les joueurs allaient prendre du plaisir à photographier des voitures. En acceptant le poste, je me suis dit : "Et si la communauté ne voulait pas du projet ?", mais quand j'ai appris à la sortie de GT Sport que le mode "Scapes" était un succès, la motivation a explosé. Ça m'a donné envie de multiplier les sites et les propositions.

Lors d'une prise de vue, nous imaginons une scène avec une voiture en place et envisageons une composition que l'utilisateur pourra facilement modifier !

Équipe éditoriale α Universe : Quels sont les critères de sélection d'un site pour Scapes ?

Kanzaki : Kitabatake-san travaille depuis longtemps pour des magazines de publicité et des catalogues photos, il connaît de nombreux sites pour prendre de belles images de voitures. Je me suis souvent tourné vers lui pour lui demander conseil. Pour une photo Scapes, vous devez pouvoir placer un véhicule au centre du décor. Vous pouvez avoir le paysage le plus spectaculaire au monde, il est impossible de savoir si vous pourrez y disposer une voiture. Autrement dit, tant que vous n'y êtes pas allé, vous ne saurez pas si vous avez assez de place. Je pose donc toujours la question à Kitabatake-san, qui connaît très bien ces endroits.

Kitabatake : Le plus dur a été de trouver les surfaces susceptibles d'accueillir une voiture. Beaucoup de sites magnifiques n'offrent pas assez de place pour un véhicule. Plusieurs fois, j'ai demandé en plaisantant à l'équipe de production de m'agrandir un peu l'image virtuelle pour y glisser une voiture, mais ils ont toujours refusé. Les images devaient être "naturelles" et ancrées dans la réalité. Je ne pouvais pas lutter !

Équipe éditoriale α Universe : Il semble que le choix des sites soit revenu à Kitabatake-san, mais y avait-il des exigences côté production ?

Kanzaki : Kazunori Yamauchi-san, producteur de la série GT, m'avait dit de choisir le lieu, le moment et la photographie qui me plaisaient. J'ai d'abord cru qu'il plaisantait. Je lui ai reposé la question et il m'a répondu de suivre Kitabatake-san où il souhaitait aller et de revenir avec des photos. Ça a commencé un peu comme ça.

Je n'avais aucune obligation réelle, je suis donc d'abord allé où j'en avais le plus envie. Ça a été "The Wave" en Arizona, aux États-Unis (ci-dessous). J'ignore pourquoi, mais je voulais vraiment voir ces strates, je me suis dit que notre premier site devait être impressionnant, pour placer la barre très haut. Alors, voilà.

Arizona - États-Unis / The Wave
Une région inexplorée du Monument national de Vermilion Cliffs, dans le nord de l'Arizona, aux États-Unis. Les couches de grès brunes et rouges dessinent une courbe dynamique et créent un décor mystérieux.
Arizona - États-Unis / The Wave
Une région inexplorée du Monument national de Vermilion Cliffs, dans le nord de l'Arizona, aux États-Unis. Les couches de grès brunes et rouges dessinent une courbe dynamique et créent un décor mystérieux.

Kitabatake : Afin de protéger ce site naturel, seules 20 personnes sont autorisées à y aller chaque jour, sur tirage au sort. Chaque matin, nous participions donc au tirage au sort, sans résultat. Nous y sommes retournés six jours de suite, en vain. Il allait bientôt être temps de rentrer. Je me demandais ce que nous allions pouvoir faire si nous finissions par gagner un billet. J'ai demandé à une dame si elle accepterait d'y aller à notre place pour nous permettre de foncer si la chance finissait par nous sourire. Il se trouvait que son mari était fan de GT, elle s'est gentiment proposée. Croyez-le ou pas... Elle a gagné !

Je savais que la qualité de ce qui allait suivre dépendait de cette toute première photo, j'étais bien décidé à tout donner pour nous assurer de partir sur les meilleures bases possible. J'étais un peu tendu, il fallait que cette image soit irréprochable.

J'avais étudié des images du site avant d'y aller, je savais qu'il y avait la place de caler une voiture, mais je devais imaginer comment fondre ses dimensions dans l'arrière-plan. Quand je suis arrivé sur place, ça m'a semblé plus étroit que prévu. J'avais déjà réfléchi à mes prises de vue, j'avais hâte de m'y mettre, mais c'était un peu compliqué, car peu d'endroits exposaient correctement les fameuses strates. Nous avions peu de temps, j'aimerais beaucoup y retourner et prendre une photo encore plus belle !

Équipe éditoriale α Universe : Cela a dû être très long de compiler tous les sites, non ?

Kanzaki : GT Sport est sorti à l'automne 2017, les prises de vue avaient débuté en 2015. Ce qui fait 1 400 scènes en 2 ans. Les prises de vues se poursuivent, Kitabatake-san travaille donc d'arrache-pied sur le projet depuis plus de cinq ans.

Kitabatake : À l'époque, je faisais dix prises de vue par an, chaque voyage nous demandait environ deux semaines. J'ai visité plus de 60 pays, certains sites n'ont pas encore été intégrés au jeu. Nous passions environ deux semaines à parcourir chaque pays. Une fois, je me suis trompé sur l'échelle de la carte et nous nous sommes retrouvés à avaler 1 200 km en un jour... Tout en prenant des photos !

Quand je travaille sur des catalogues pour des constructeurs, je passe généralement au moins trois jours sur place avant d'obtenir les conditions d'éclairage optimales. Avec Scapes, nous cherchions une large palette de variations, c'était impossible. Lors de mes premières discussions avec l'équipe de production, nous avons donc convenu que nous nous en tiendrions au programme, quelle que soit la météo. L'un des membres de l'équipe m'a dit : puisqu'il est question de "Voyage" sur Gran Turismo, pourquoi ne pas aborder la chose sous cet angle ? C'est donc ce que j'ai fait au début, le programme avant tout, quel que soit le temps. J'ai donc élaboré un calendrier qui me permettait, autant que possible, de prendre des photos le matin et le soir, quand la lumière est la plus belle sur les sites que je voulais absolument. Bien des fois, les choses ne se sont pas passées comme nous l'aurions souhaité, mais j'ai été heureux d'apprendre que ces images ajoutent aussi un peu de variété pour les utilisateurs.

Il se trouve que j'avais terminé ma mission à la sortie de GT Sport. Polyphony m'a donc contacté pour de nouvelles prises de vue. C'est là que j'ai décidé de modifier mon approche. Désormais, quand je trouve un site vraiment emblématique, il m'arrive d'y passer trois jours.

Équipe éditoriale α Universe : Étant donné que l'image sera utilisée pour Scapes, y a-t-il des éléments que vous devez garder à l'esprit ?

Kitabatake : Le but est quand même de prendre des photos de voitures, pas de paysages. J'essaie donc d'imaginer une voiture dans la scène et de créer un décor qui la mette en valeur. Il est aussi essentiel de choisir un cadre un peu large pour que l'utilisateur puisse régler sa composition. En tant que professionnel, j'ai un peu de mal à accepter cette liberté sur le cadre. C'est toutefois nécessaire, un cadre trop chargé compliquerait les choses pour le joueur.

Kanzaki : Une composition trop guidée empêcherait l'utilisateur de disposer sa voiture comme il l'entend, j'ai donc demandé à Kitabatake-san de cadrer de façon plus approximative pour laisser le joueur s'exprimer.

Équipe éditoriale α Universe : J'ai entendu dire que vous utilisiez la Série α plein format sans miroir pour vos prises de vue. Utilisez-vous des appareils α ailleurs dans la production de GT ?

Kanzaki : En PDI, nous utilisons presque exclusivement l'α7. Nous utilisons donc un α pour photographier les voitures en détail pour les graphistes, et un autre α pour prendre les sites possibles. Au final, toutes les photographies nécessaires à la production de la série GT sont faites sur α. Nous multiplions les cas de figure et développons nos propres accessoires et applications compatibles avec α pour nous permettre de nous en servir encore plus sur la production de GT.

L'appareil est léger, compact et offre une haute résolution, c'est fantastique. Cet α était l'un des premiers appareils sans miroir à objectif interchangeable à offrir un tel niveau de résolution. C'était un avantage énorme. Prenez une voiture dont la résolution serait trop pixellisée, vous n'auriez pas tous les minuscules détails. La série α est précieuse en ceci qu'elle nous permet de créer une vue réaliste du monde dans Gran Turismo.

La compatibilité avec l'infographie est aussi un énorme avantage ! Des décors somptueux avec des dégradés soignés qui font étinceler les voitures !

Équipe éditoriale α Universe : Que pensez-vous de la série α, maintenant que vous l'avez utilisée sur Scapes ?

Kitabatake : Ce qui la distingue, selon moi, c'est son niveau de clarté. Aucun de mes appareils précédents ne lui arrivait à la cheville. Ça a été un choc de voir l'image sur son écran 4K HDR. Les dégradés sont riches et la résolution est fantastique. On a l'impression d'être devant un autre monde.

Kanzaki : Côté production, le plus gros avantage, c'est la compatibilité de la série α avec nos solutions graphiques. Le niveau de résolution est élevé, les lignes sont incroyables et les couleurs sont neutres, sans bizarreries. C'est sûrement le meilleur appareil pour nous.

Prenez l'exemple du bâtiment abandonné de la photo ci-dessous. La voiture semble se fondre dans son environnement.

Ibaraki - Japon / Ancien site de Nippon Kakoh Seishi Co., Ltd Takahagi Mill
Une ancienne fabrique de papier de Takahagi, dans la préfecture d'Ibaraki. Plusieurs bâtiments ont été abandonnés, leur décrépitude a une certaine beauté. C'était aussi un site souvent utilisé par le cinéma et la TV.
Ibaraki - Japon / Ancien site de Nippon Kakoh Seishi Co., Ltd Takahagi Mill
Une ancienne fabrique de papier de Takahagi, dans la préfecture d'Ibaraki. Plusieurs bâtiments ont été abandonnés, leur décrépitude a une certaine beauté. C'était aussi un site souvent utilisé par le cinéma et la TV.

Kanzaki : Cette photo d'une scène rétroéclairée sur la côte française est elle aussi exceptionnelle. La silhouette est souvent floue avec ce type de lumière, mais les captures α sont incroyablement propres.

Kitabatake : Jusque là, je n'avais travaillé que pour des catalogues, je n'avais pas vraiment d'expérience avec le rétroéclairage. Mais l'équipe de production aime ce type de scènes, j'ai donc eu l'occasion de m'entraîner. La série α offre de très jolis effets sur ces images. L'équipe de production en a créé un autre, qui pose une brume sur la voiture pour l'intégrer à l'environnement.

Normandie - France / Étretat
La côte d'Étretat, une ville balnéaire de Normandie. Le contraste entre les falaises de calcaire exposées au vent et à la pluie et la plage de sable a toujours été très apprécié des artistes.
Normandie - France / Étretat
La côte d'Étretat, une ville balnéaire de Normandie. Le contraste entre les falaises de calcaire exposées au vent et à la pluie et la plage de sable a toujours été très apprécié des artistes.

Kanzaki : Si vous placez une voiture virtuelle sur l'image en l'état, elle donnera l'impression de ressortir. Pour l'éviter, nous avons demandé le développement d'un brouillard sur la voiture. Un processus similaire a été utilisé sur l'image ci-dessous, à White Sands. Nous savions que nous aurions quelquefois besoin d'un outil capable de fondre la voiture dans le paysage. Nous avons donc étudié les photos de Kitabatake-san et cherché des solutions au fur et à mesure. Pour être honnête, ça demande beaucoup d'efforts, mais le nombre d'expressions est quasi infini. Je continuerai donc à les explorer, l'une après l'autre.

El Paso - États-Unis / White Sands
Une vaste zone de dunes au Nouveau-Mexique. Ce bassin de dunes blanches composées de gypse cristallin crée un paysage entièrement blanc qui s'étend sur près de 710 km².
El Paso - États-Unis / White Sands
Une vaste zone de dunes au Nouveau-Mexique. Ce bassin de dunes blanches composées de gypse cristallin crée un paysage entièrement blanc qui s'étend sur près de 710 km².

Équipe éditoriale α Universe : Certains sites ont-ils été particulièrement difficiles à prendre en photo ?

Kitabatake : Preikestolen, en Norvège, posait plusieurs problèmes. C'était le site que je voulais vraiment photographier dans la phase de prospection. Je voulais m'assurer qu'il ferait beau. Mais j'y suis allé l'été le plus froid depuis 50 ans, le temps était horrible et gris. Sans compter les deux heures de marche jusqu'au site depuis l'hôtel, sur un sentier de montagne. Un jour, le propriétaire de l'hôtel m'a annoncé que les prévisions étaient bonnes pour le lendemain. Je me suis levé tôt et j'ai quitté ma chambre à 3 heures du matin. Mais je n'ai pas marché assez vite et j'ai raté le lever de soleil. Mais même si j'y étais arrivé à temps, le ciel était couvert. Je me suis dit : "Il va falloir que je refasse ça demain !" J'y suis donc retourné, pour tomber sur une vue imprenable d'une centaine de touristes installés sur la falaise dans leurs sacs de couchage au petit matin ! Je ne m'y attendais pas. Honnêtement, j'étais résigné à admettre que je ne pourrais rien faire.

Mais lorsque le soleil s'est enfin montré et que les conditions d'éclairage se sont améliorées, j'ai su que c'était bon ! J'ai donné à l'autre équipe les casse-croûte japonais que j'avais apportés et je leur ai demandé de descendre réveiller les gens dans les sacs de couchage. L'équipe leur a distribué à manger en leur demandant s'ils voulaient bien nous aider à prendre cette photo, pour laquelle nous étions venus depuis le Japon. Je leur ai demandé de tous se déplacer sur la droite, puis sur la gauche de la falaise. Il m'a fallu une minute pour prendre toutes les photos. J'ai ensuite combiné les prises de vue pour reconstituer un paysage sans touristes.

Rogaland - Norvège / Preikestolen
Une falaise abrupte s'élève 600 m au-dessus du Lysefjorden. Aucune barrière n'a été installée sur cette gigantesque falaise, la vue est vraiment unique.
Rogaland - Norvège / Preikestolen
Une falaise abrupte s'élève 600 m au-dessus du Lysefjorden. Aucune barrière n'a été installée sur cette gigantesque falaise, la vue est vraiment unique.

Kanzaki : Lorsque nous faisons une prise vue de pour Scapes, nous devons nous assurer qu'il y aura assez de place pour une voiture. Vous pouvez par contre être sûrs que vous aurez des touristes sur les sites du patrimoine mondial. Il faut donc souvent leur demander s'ils veulent bien se décaler un peu le temps de la photo. Et ce n'est pas tout. À l'occasion, il faut aussi nettoyer les ordures. Il s'agit d'atteindre nos objectifs et d'être capables de présenter des voitures sur des arrière-plans esthétiques.

Faire pivoter la voiture pour exploiter au mieux la lumière et réfléchir à la façon dont elle se fond dans le décor.

Équipe éditoriale α Universe : J'ai cru comprendre que vous jouiez vous aussi sur Scapes, Kitabatake-san. Auriez-vous des conseils à nous donner pour réaliser de belles photos de voitures ?

Kitabatake : Avant toute chose, il faut bien étudier chaque détail de la scène, puis faire pivoter la voiture pour exploiter au mieux la lumière. Vous aurez toujours des "reflets" sur la carrosserie, comme le ciel ou le sol. Mais en la faisant tourner, vous comprendrez mieux les effets de lumière dans chaque situation. Donc, oui... Commencez par faire pivoter la voiture dans la lumière. À partir de là, déplacez-la et modifiez l'échelle pour trouver le meilleur endroit dans le décor. C'est la base pour réaliser de bonnes photos.

Si vous en voulez un peu plus, je vous recommande la vue panoramique. Réglez la vitesse d'obturation pour jouer sur le flou à l'arrière et créer différentes expressions. C'est une fonctionnalité vraiment intéressante. J'ai ce type de photos pour les catalogues, mais il nous faut un équipement relativement conséquent pour synchroniser l'appareil et la voiture, comme une grue, un genre de trépied. Dans Scapes, l'opération ne vous coûte pas un million de yens comme dans la réalité et les photos sont étonnamment bonnes. Vous allez adorer, c'est obligé.

Le mode "Scapes" se rapproche de la vraie photographie autant qu'il est possible de le faire. Il y a tellement de fonctionnalités que je n'ai pas encore pu toutes les utiliser, sans compter le nombre presque infini d'expressions. Jouez avec les paramètres de l'appareil et voyez ce que vous pouvez en tirer. C'est aussi un bon moyen de découvrir les appareils photo.

Équipe éditoriale α Universe : C'est aussi fantastique de pouvoir partager les photos que vous aimez.

Kitabatake : Je rêve du jour où les utilisateurs du monde entier pourront prendre des photos de sites pour les partager dans Scapes. Si vous vivez à côté, il vous suffit d'attendre la bonne météo pour prendre votre cliché. J'espère qu'à l'avenir les photos ne viendront pas toutes de l'équipe de production, mais aussi de la communauté, qui pourra les charger et les partager. Nous ferions encore progresser Scapes en développant cette interaction entre les joueurs.

Équipe éditoriale α Universe : Scapes est donc voué à se développer.

Kanzaki : À l'avenir, j'aimerais trouver des expressions qui dépassent les possibilités de la photographie, qui soient encore plus adaptées à Scapes. Pour cela, il est crucial de multiplier les prises de vue. Dans les médias et les magazines automobiles, vous êtes limité dans vos expressions par le nombre de sites susceptibles d'accueillir une voiture, en mouvement ou non. Dans Scapes, vous avez juste besoin d'un peu d'espace, les possibilités sont presque illimitées pour mettre en valeur un véhicule ou un lieu. J'ai hâte de poursuivre l'aventure et de trouver de nouveaux sites pour sublimer ces voitures.

Et je ne partirai évidemment pas sans mon α. Pour les prises de vue GT Sport, nous utilisions l'α7R III, mais l'α7R IV, avec 61 mégapixels, vient de sortir, non ? Pour Scapes, il faut cadrer et couper. Une meilleure résolution offre plus de liberté dans la composition voiture/arrière-plan. Si c'est possible, les utilisateurs de GT à travers le monde seront aussi ravis que moi. Nous plaçons de grands espoirs dans cet appareil, nous ne tarderons sans doute pas à utiliser l'α7R IV. De votre côté, j'espère que vous suivrez l'évolution de Scapes.